BARIKA

 

Les familles de Barika.....

Familles Noble...


A
Abbi Abdarzak Abdelaziz Abdenbi Aidoun Aissani Aouaci Ariouat Attar Azil 
B
Basbas Belabbes Belkhanfar Benalia Benaiche Benalia Benaoui Benbatouche lBenbattouche Bendarradji Bendekiche Bendris Benkorichi Benloucif Benmabrouk Benmekki Bennoui Benomi Benyahia l Benzaiem Benziane Berri Bey Bledraselkous Boualleg Boufnar Bouhafs Boulahia Bouraoui Boutaba Brahmi
C
Charef khoudja Chebili Chellali Chemcham
D
Dahmane l Darras Debbah Dehimi Derradji Djaziri Djeridi Djezzar Doukari Dourari Dris
F
Fenni Ferhani Ferhat Ferhati
G
Gabouba Gattou Ghalemi Ghanem Ghanemi Ghebouba Ghedjati Ghennai Gouicem gf Guechi Guedj Guessoum Guezzi Guioua Guiri
H
Haid Halitim Hamdaoui Hamici Hamidi Haoues Hariz Hattab Hdgira Hellalet Houadef
K
Karoui Khaldi Khemissi Kherachi Khiati Khoudja
L
Laggoune Lagoune Laidoun Laouichi Latreche Lattali Lattar Lekouara Lemouchi Loucif
M
Madani MarirlF Mebarki Mechagueb Mechegueg Mehnoune Mekki Menan Merabet Merah Merzougoui Messous Mezaacha Mhamel Mihoubi Milles Miloudi Missaoui Moussaoui 

Nabati Nadjaai Nasri Nebais Nedjaai Nouar Nouis Nouri 
O
Oulmi 
R
Rahal 1e Rahmani h8 Rebouh g8 Rouane Rouichi 
S
Saadadou Saadoune Sahouane Sahraoui Saib Salhi Samai Saoudi Saraoui Sariak Sekkai Sekkak Sellali Selmi Senni Shiad Siabdellah Sidi-aissa Silini Simohamed

Y
Yahi Yahiaoui Yekhlef
Z
Zekak Ziouar ZITOUNI

 

 

DAIRA EST COMMUNE DE DE LA WILAYA DE BATNA

 

 

Ain Djasser - Ain Touta - Ain Yagout - Amdoukal - Arris - Barika

- Batna - Ben Foudhala El Hakania - Beni Foudhala El Hakania 

 Bitam - Boulhilat - Boumia - Boummaguer - Bouzina - Chir - Djerma

- Djezzar - El Hadjadj - El Hassi - El Madher - Fesdis - Foum Toub

 - Ghassira - Ghemora - Gosbat - Guigba - Hidoussa - Ichmoul

- Inoughissen - Kimmel - Ksar Bellezma - Larbaa - Lazrou - Lemcen

 - Maafa - Menaa - Merouana - Metkaouak - N'gaous - Oued Chaaba

- Oued El Ma - Oued Taga - Ouled Aiche - Ouled Ammar - Ouled Aouf

 - Ouled Derradji - Ouled Fadel - Ouled Sellam - Ouled Si Slimane -

 Ouyoun El Assafir - Rahbat - Ras El Aioun - Sefiane - Seggana

- Seriana - Talkhamt - Taxlent - Tazoult - Teniet El Abed - Tibikaouine -

 Tighanimine - Tigharghar - Tilatou - Timgad - Tkout - Zanat El Beida

 


 






Barika c'est une belle ville se trouve dans l'aglomeration du hodna comporte plusieur tribune MEHAMILLE-OULEDAHEM-SLALHA SIDI GHALM......?

 

 

Barika
بريكة

Les villes du Maghreb
Pays : Algérie
wilaya : Batna

Barika est une commune d'Algérie située dans la wilaya de Batna. La population de Barika serait au dernier recensement de 107491 habitants. Les cordonnées de la mairie de Barika, autre que l'adresse, ne sont pas encore communiquées au site. Merci de votre participation pour améliorer votre page de Barika. 

 

La majorité de la population des Aurès sont composés de différentes tribus berbères Gétules et Zénètes.

Selon Ibn Khaldoun, les différentes tribus des Aurès sont des Zénètes et l'historien Ernest Mercier confirme le fait que les populations des Aurès sont issus des Zénètes (Dejrawa, Banou Ifren, Maghraoua).

Le terme maures sera introduit par Procope (historien romain) et par Saint Augustin pour désigner une partie des habitants du Maghreb dont, la population des Aurès non encore romanisée . Les Maures sont les gens qui se sont soulevés contre Rome. Les Maures sont les Afris ou les Libyens de l'antiquité non romanisés. Cependant, les autochtones qui étaient favorables au régime romain s'appelaient Afris .

Coripus les désigne par les Ifuraces, les gens qui se sont soulevés contre Rome pendant le règne de Justinien vers le V siècle (Banou Ifren ou Ait Ifren).

Selon Salluste, les Maures faisaient partie de l'armée d'Hercule venus d'Espagne composé des Perses, d'Arméniens, et de Mèdes. Les Maures se seraient mêlés aux populations autochtones Gétules et Zénète et se seraient installés dans les montagnes de l'actuel Maroc , dans les Aurès de l'actuelle Algérie et dans les actuelles Tunisie et Libye.

Hérodote parle de Maxyes qui correspond à Mazigh, le nom des habitants des Aurès et au dela de la région (population des deux bords des rives de Tritan). Ibn Khaldoun confirme par donner le nom de Mazigh ou Amazigh.
L'historien Justin, indique le roi de Maxyes, Hiarbas. Ce dernier est connu sous le nom Yarbas.

Pline, indique les six provinces : Natabules, Capsitaniens, Misulames, Sabarbares, Massyles et Nicives(N'Gaous). Et il précise que le territoire des Gétules englobe de plus des Aurès, la région de Constantine et de la Tunisie.

Ptolémée donne plus de détail que Pline dans la géographie, mais il garde presque les même noms de provinces. Les Misulames habitaient l'actuelle région de Batna et avaient comme voisin au Nord les Cirtésiens. L'Inscription de Guelma donne le nom de Titius Flavius comme chef militaire des Musulames.

Les avis entre Pline et M.Marcus diffèrent du point de vue des emplacements au sujet des Natabus ou Natabules que M. Marcus place au Sud des Aurès.

 

Le Hodna,

 
Le Hodna, qui avait autrefois une grande réputation de fertilité se trouva sur le passage des bandes musulmanes qui envahirent le nord de l'Afrique à partir du VIIe siècle. Cependant l'établissement définitif des conquérants musulmans ne remonte qu'au XIe siècle, et ce n'est même que 500 ans plus tard, d'après la tradition, que les fractions actuelles partant des points extrêmes de l'Algérie auraient pénétré dans le Hodna oriental, refoulant à l'ouest les occupants d'alors (probablement les Ouled Derradj et les Ouled Mansour ou Mahdi). La population nommée Kiouader ne correspond pas aux Ouled Derradj (berbères comportant une partie métissée), mais sont des berbères arabisés.


Principaux groupes 
Les Ouled Sahnoun cantonnés dans le sud-ouest sont originaires de Toggourt, et arrivèrent au XVIIe siècle à Magra, sur le versant sud-ouest de Bou Thaleb. Ils seraient les descendants de l’un des serviteurs de sidi Barkat marabout de Boutaleb. Il donna naissance à 10 autres factions. 
Les Selalha cantonnés au sud-est constituent un groupe composé de trois fractions (Selalha, Heriz, Merabtine) distinctes qui occupaient le Djebel Djezzar. 
Les Ouled Amor et les Ouled Nedja se disent descendants des Ouled Derradj qui restèrent dans le Nord du Hodna après le refoulement de leur tribu du coté de M'Sila. 
Les Ouled Sidi Ghanem, formant une centaine de familles, sont issues d'un marabout vénéré venu d'Oran en 1691 qui s'établit à Ain Kelba au bord du Chott, et dont 2 de ses 5 fils (après un litige) s'installèrent dans les alentours de Barika. Leurs voisins étaient les Mehamil (tribu constituée d'un mélange de gens connus par leur métier de chanteurs traditionnels, venus pour la plupart de la région de Sétif, le reste du Sahara. 
Les Zoui sont un mélange de 4 familles dont l'origine n'est pas exactement connue. La plus grande partie est venue au début du XIIe siècle de Miliana (dans la région d'Alger). 

des photos de cette ville et suis fiere car je suis parmi les habitants originaires du tobna

 

TIMGADE

 

suivant
Timgade : Timgade
Astuce : naviguez avec les flèches de votre clavier
Timgade


×